Sucre et Santa Cruz : enfin un peu de chaleur ! … ou pas

Après notre expédition dans le Sud Lípez et le Salar direction la ville de Sucre en prenant un bus de nuit. On doit vous admettre qu’on arrive à saturation des bus de nuit. Surtout que dans celui-là on était séparés avec Vincent nos voisins respectifs n’ayant pas voulu changer de place. Des relous, résultat une nuit horrible coincés contre la vitre par nos voisins un peu trop gros… Le bonheur quoi, arrivés à Sucre on était morts 😴.

Heureusement on avait trouvé sur différents blogs les coordonnés de Javier, un mec adorable qui loue des chambres avec cuisine et sdb privées pour vraiment pas cher (si vous êtes intéressés, c’est par ici). Il est tellement gentil qu’il est venu nous chercher à 5h du matin à la gare routière, de quoi nous donner une première bonne impression de la ville 😀.

Sucre

Sucre, capitale constitutionnelle du pays, est une ville coloniale toute blanche, assez riche et très étudiante. Cette ville, qui représente avec Santa Cruz l’opposition de droite au président actuel Evo Morales, était jusqu’à très récemment en conflit avec le gouvernement pour une histoire de pétrole. Résultat pendant un mois aucun bus n’entrait ni ne quittait la ville, le bordel. Heureusement le blocage était terminé quand on est arrivés le 25 mai, jour anniversaire de la libération de la ville de Sucre. Normalement c’est une journée de fête et de parade mais pour montrer leur mécontentement au président les habitants de la ville ont décidé de boycotter cette fête et de manifester. On a donc pu voir des centaines de personnes défiler dans les rues dont d’innombrables groupes de cholitas – ce qui a ravi Elsa.

On a passé quatre jours à se balader dans la ville, faire le marché, profiter de notre appartement à fond (on avait même une petite terrasse privative) et manger des gâteaux. Côté curiosité : il y a une Tour Eiffel dans un parc de Sucre, bien moins belle que la nôtre bien sûr ! Pas très productif ce programme n’est ce pas ? Mais qu’est ce que cela fait du bien ! On en a également profité pour faire la coupe d’été de Vincent, cela lui permettra de mieux supporter la chaleur au Brésil.

On vous recommande tout de même deux choses à Sucre. Le mirador est magnifique et offre une très beau panorama sur la ville. Et il faut absolument que vous alliez visiter la Casa de la Libertad, lieu rempli d’histoire où la déclaration d’indépendance de la Bolivie a été signée en 1825. On vous conseille d’ailleurs grandement de faire la visite guidée qui apporte une autre dimension au lieu.

Santa Cruz de la Sierra

On part de Sucre un peu tristes en bus de nuit (encore un) mais c’est normalement le dernier de notre voyage donc on est assez soulagés de le prendre même s’il dure 14h celui-là.

Santa Cruz est une ville très différente du reste de la Bolivie et très peu visitée par les touristes car un peu à l’écart du circuit touristique classique. Elle se trouve dans le bassin amazonien, on pensait donc y retrouver la chaleur et ne plus avoir à dormir avec bonnet, gants et doudoune (oui cela nous est arrivé, plus d’une fois d’ailleurs 😉). Premier jour nickel, on prend notre douche froide sans râler vu la température et on ressort les shorts. Deuxième jour et jusqu’à la fin de notre séjour : froid, pluie, vent… On tient à préciser que c’est la première fois qu’on voit des nuages depuis notre entrée en Bolivie ! Bref on est hyper déprimés et ce temps ne nous permet de rien faire, il est juste impossible de se promener dans la ville… On avait même prévu d’aller visiter les missions jésuites aux alentours mais on n’était pas trop tentés à l’idée de courir d’église en église pour se protéger du vent et de la pluie.

On a donc décidé de rester à Santa Cruz plus de jours que prévu et d’en profiter pour aller au cinéma, faire le marché et écrire les articles !

La ville est vraiment beaucoup plus moderne, plus grande et plus riche que le reste de la Bolivie. Ils ont d’ailleurs essayé d’avoir leur indépendance par référendum il n’y a pas si longtemps mais ont échoué. Santa Cruz est organisée en huit anneaux concentriques qui divisent les différents quartiers de la ville. On se déplace en bus ou taxis collectifs qu’on prend plus ou moins à la volée. Alors on va être francs, après 5 jours passés dans la ville on n’a toujours pas compris comment ça fonctionnait. Au final on en prend un et on prie pour qu’il arrive pas trop loin de notre destination. On a juste compris les transports qui faisaient le tour des anneaux, ceux là c’est facile puisqu’on connaît leur parcours !

La ville est sympa à visiter, on trouve de beaux bâtiments et une cathédrale avec un mirador.  Si vous avez le temps on vous conseille d’y faire un tour pour voir une autre facette de la Bolivie, mais par contre pas besoin de rester plus que 2-3 jours à moins qu’il ne pleuve ou que vous ayez besoin de vous reposer comme nous 😉.

On a visité le zoo qui est petit mais vraiment sympa avec des animaux provenant tous de la faune bolivienne : jaguars, perroquets, caïmans et plein d’autres qu’on ne connaissait pas forcément.

On a également profité de notre long séjour pour faire la connaissance de nos colocataires dans notre Airbnb. Il s’agit d’une famille vénézuélienne qui a fui son pays en crise il y a six mois. On a vraiment été très touchés par leur situation et leur histoire, ils ont dû faire six jours de bus avec leur enfant de 6 ans sans nourriture pour rejoindre la Bolivie, cela fait relativiser. En tout cas on est tombés sous le charme de leur fils qui fait la cuisine et la vaisselle, lave le sol, et venait nous parler et nous proposer son aide en permanence. Ils nous ont également organisé un cours improvisé de cuisine pour apprendre à faire une spécialité vénézuélienne : les arepas. Il s’agit d’un pain de maïs dans lequel on met la garniture de notre choix. Pour les remercier on leur a fait des crêpes !

On quitte la Bolivie pour notre dernière destination : le Brésil. On a vraiment beaucoup aimé ce pays mais on est quand même contents de retrouver la chaleur (enfin on espère) et d’aller bronzer sur les plages !

5 réponses sur “Sucre et Santa Cruz : enfin un peu de chaleur ! … ou pas”

Laisser un commentaire