Siem Reap et Battambang : des temples et des chauves-souris

Avant de vous parler du Cambodge en lui même on va vous parler du passage de frontière Laos-Cambodge. Cela n’a pas été de tout repos voire agréable, bien au contraire… Surtout après avoir quitté notre paradis aux 4 000 îles.

Passage de frontière Laos – Cambodge

Pour faire court on voulait lutter contre la corruption avec nos petits poings et montrer aux douaniers qu’on nous prendrait pas de l’argent comme ça impunément ! C’était notre discours au début mais on a très vite compris dès la première étape – le tampon de sortie du Laos – qu’ils étaient beaucoup plus forts que nous. Pendant l’heure où on a essayé d’argumenter on a vu nos passeports jetés violemment sur le sol trois fois puis confisqués dans un tiroir du douanier, on s’est fait insulter, pousser, snober, … Le truc qui ne nous a pas du tout aidé c’est que tous les autres touristes payaient pour avoir leur tampon  sans rechigner en nous disant qu’on avait raison… trop facile ! Au final, en voyant l’agressivité du douanier augmenter de plus en plus (et il avait pas l’air gentil du tout) on a payé, on préférait aller au Cambodge plutôt qu’en prison.

On a quand même réussi à ne pas payer les bakchichs suivants (fausse visite médicale et pour le tampon d’entrée) mais on garde quand même un goût amer de ce passage de frontière.

Enfin bref nous voici au Cambodge, 4ème pays déjà ! Première étape Siem Reap pour aller découvrir les magnifiques temples d’Angkor.

Siem Reap

Siem Reap c’est une ville qui a notre avis s’est développée beaucoup trop vite et a perdu toute authenticité. Beaucoup de “Pub Street” ou de “Night Market” où sont alignés des bars occidentaux, des KFC et des Burger King. Pas très typique et assez chiant. On n’a pas vraiment réussi à trouver cette ville attirante ou agréable malgré certains endroits qui restent toutefois assez sympas comme les bords du fleuve ou le marché couvert.

On a quand même eu un coup de cœur dans cette ville pour une école hôtelière : Sala Baï.  Il s’agit d’une organisation aidant les enfants issus de milieux très défavorisés à se former à un travail dans les métiers de la restauration, de l’hôtellerie ou encore de l’esthétique. Ils ont donc créé un restaurant et un hôtel-spa qui permettent aux enfants de s’entraîner. On a testé le restaurant et c’était véritablement génial ! On recommande vivement ce lieu qui permet de faire une bonne action (le prix du repas sert à financer l’école) tout en dégustant un excellent repas – visite des locaux possible. On peut d’ailleurs trouver leurs livres de recettes cambodgienne a Paris dans une librairie.

Les temples d’Angkor

Bon vous commencez à nous connaitre, on est devenus un peu radins pendant ce voyage (budget oblige) et comme les tickets sont extrêmement chers – les prix ont quasiment doublé l’année dernière – on a décidé de prendre un ticket une journée et de tout faire en vélo. Les guides recommandent 3 jours et de prendre un tuk-tuk donc oui c’était ambitieux mais on a tenté.

Angkor pour nous c’était donc :

  • Une course en vélo la veille de la visite avec slalom entre bus et tuk-tuk pour avoir nos billets avant les les groupes de touristes et profiter du coucher de soleil sur Angkor Wat.
  • Un départ à 5h du matin de notre guesthouse en vélo pour admirer le lever du soleil sur Angkor Wat – accompagnés bien sûr de plusieurs centaines d’autres touristes autour de nous.
  • 10 temples visités absolument magnifiques – certains ont notre préférence comme Ta Phrom, Angkor Wat, Bayon ou encore Preah Khan.
  • Plein de monde sur les sites – mais on a rusé en arrivant avant les cars de touristes sur les temples les plus connus.
  • 45 km parcourus à vélo sans compter les km et les marches à pied pour visiter les temples – on était nazes à la fin de la journée. 😓
  • Une température moyenne de 36°C au cours de la journée (plutôt 40°C ressentie). 😱
  • Des sandwichs à la vache qui rit et 2 bouteilles d’eau.
  • Une batterie d’appareil photo à plat au bout de 2h de visite 😋 – heureusement nos téléphones portables ont pris le relais.
  • Beaucoup de chauffeurs de tuk-tuk rigolant en nous voyant tout rouge sur nos vélos.

Enfin bref on l’a fait et c’était moins intense que ce qu’on aurait pu imaginer. Alors oui on aurait pu prendre un peu plus de temps pour visiter mais le prix était trop conséquent et on voulait éviter de ne manger que du riz blanc pendant le reste de notre séjour au Cambodge !

En tout cas on a adoré Angkor même si il y avait vraiment trop de monde à notre goût. On espère vraiment qu’ils ne vont pas transformer ce site en Disneyland – ils sont en bonne voie – ce serait vraiment dommage et enlèverait tout charme à ce lieu qui est incroyable justement par son côté sauvage et mystérieux.

Battambang

Après Siem Reap direction Battambang, 3ème ville du pays. On découvre une ville pas très intéressante mais beaucoup plus authentique que Siem Reap. La chaleur y est encore plus insoutenable : 34 °C de 9h à 21h et aucun air autant dire qu’on se traînait plutôt qu’on marchait.

Une virée en scooter nous a permis de visiter les alentours qui sont assez agréables : temples (Angkor des temples ! – désolés on était obligés de la faire 😜), grottes, plantations… Parmi les grottes visitées 2 sont à noter, la première nommée “Killing Cave” était un lieu d’exécution important des Khmers rouges, c’est assez glaçant. La deuxième, “Bat Cave”, est une grotte remplie de chauves-souris qui sortent tous les soirs à 18h pour aller chercher à manger. Il y en a tellement que le défilé dure pendant près de 30 minutes !

On profite de cette ville pour suivre un cours de cuisine Khmer (foodtrotters oblige) mené par un couple de Cambodgiens adorables – la femme était d’ailleurs enceinte de 9 mois et travaillait de 7h à 21h tous les jours, impressionnant.. On vous racontera ce moment dans un prochain article !

On descend maintenant au Sud, prochaine étape la ville de Kompong Chnang et ses villages flottants.

3 réponses sur “Siem Reap et Battambang : des temples et des chauves-souris”

  1. Bonjour
    Je lis avec passion vos commentaires sur les pays traversés, notamment culinaires.
    J’espère que lorsque vous passerez à Lima, je serai là pour échanger sur les cuisines asiatiques et andines.
    A bientôt de vous lire. Amicalement. Michel

    1. On sera très heureux d’échanger avec toi sur les cuisines qu’on a découvertes tout au long de notre voyage ! On essaie d’en apprendre le plus possible d’ici là.

Laisser un commentaire