Peruvian food

A notre grand étonnement la cuisine Péruvienne est très réputée et diversifiée. Avant de débarquer en Amérique du Sud on n’avait aucune idée de la popularité de cette nourriture et pourtant : le Pérou a été nommé depuis 5 ans “Meilleure Destination Gastronomique” aux World Travel Awards, deux des dix meilleurs restaurants au monde se trouvent à Lima, … Cette notoriété est due à plusieurs chefs péruviens, principalement Gastón Acurio, qui ont cherché il y a quelques années à moderniser mais surtout à faire découvrir au monde la nourriture péruvienne. Gastón Acurio est le chef le plus reconnu au Pérou mais également en Amérique latine, il a fait ses classes à l’école Cordon Bleu à Paris et est maintenant à la tête de plus de 40 établissements à travers le monde. On a testé trois de ses restaurants dans trois villes différentes et on peut vous dire que c’est très très bon.

Cette introduction pour vous dire que la cuisine péruvienne est très importante dans le monde et s’exporte très bien partout sauf en France apparemment. Mais qui sait, cela viendra peut être un jour.

On a beaucoup aimé découvrir les spécialités de ce pays même si notre maladie a un peu compliqué les choses au début et nous a empêché de profiter à fond de cette nourriture pendant quelques jours. On a découvert des saveurs et des préparations que l’on ne connaissait pas et qui sont propres au Pérou.

Qu’est ce qu’on mange au Pérou ? Beaucoup de céréales, de pommes de terre et de maïs. C’est impressionnant de se promener dans les marchés et de découvrir autant de variétés différentes. On n’a jamais mangé d’aussi bonnes patates et de maïs que dans ce pays d’ailleurs, ils ont un goût vraiment unique. Comme céréales on a bien sûr eu du quinoa sous toutes les formes possibles (pain, cookie, crêpes, …) mais on a également découvert de nouvelles céréales comme le kiwicha, le chia, …

Il est très facile de manger le midi pour vraiment pas cher dans les restaurants de quartier ou dans les marchés. Ils proposent tous un menu du jour très avantageux et très copieux qui comprend généralement une soupe et/ou une entrée, un plat principal et une boisson (prix moyen de 2-3 € par menu – imbattable !). On avait un peu peur de manger sur les marchés au début mais finalement c’est très bon, très propre et très agréable. Bien sur il vaut mieux choisir le stand où il y a le plus de personnes et surtout le plus de Péruviens !

Entrées et soupes 😋😋😋

Chaque menu commence donc pas une entrée ou une soupe qui est généralement assez consistante et composée de céréales ou de pomme de terre.

Les entrées sont généralement assez simples mais avec beaucoup de saveurs. Les pommes de terre sont très souvent utilisées comme base agrémentés de sauces, de légumes ou encore d’herbes. Notre entrée préférée a été l’Ocopa : pomme de terre à l’eau avec une sauce au fromage frais, cacahuètes, piment doux et huacatay (une herbe andine).

Les soupes sont également très présentes au Pérou ce que nous avons beaucoup apprécié dans certains endroits où il faisait assez froid. On retrouve deux sortes de soupes : les cremas réalisées avec des légumes et de la crème, le tout mixé et les sopas (ou sopitas) qui sont des bouillons dans lesquelles on retrouve des légumes en morceaux et des céréales. On a beaucoup aimé ces plats qui nous ont permis également de découvrir certains légumes et céréales.

 

Plats typiques et atypiques 😋😋😋😍

Trois spécialités de la cuisine péruvienne sortent un peu du lot par leur originalité. Ce sont les trois plats qui nous ont les plus intrigués ou séduits :

Le Ceviche qui est considéré comme le plat national se compose de morceaux de poisson crus marinés dans du jus de citron vert. On trouve ce plat partout, il y a même des restaurants spécialisés : les cevicherias. Quand c’est bien fait c’est très très bon, plein de saveurs et très frais. Ils le servent généralement accompagné d’une patate douce cuite à la vapeur.

Le Cuy (cochon d’inde) est mangé et très apprécié au Pérou. Dans les restaurants ils servent généralement l’animal entier avec la tête et les pattes dans l’assiette. Nous ça ne nous donnait pas du tout envie comme présentation donc on a décidé d’en goûter dans un restaurant gastronomique en forme de bouchée. C’était bon mais ça ne nous a pas donné particulièrement envie d’en manger dans d’autres restaurants…

Bouchées de cuy

La viande d’Alpaga est particulièrement réputée au Pérou et vaut assez cher. Les restaurants trompent souvent leurs clients en la remplaçant par de la viande de lama qui coûte moins cher mais qui est également beaucoup moins tendre et savoureuse. On a pu en goûter dans une guesthouse où le cuisinier faisait griller la viande dans la cheminée. C’était un régal, un goût vraiment unique !

Viande d’alpaga

Viande et poisson 😋

On trouve de très nombreuses spécialités comportant de la viande au Pérou généralement servie avec une sauce plus ou moins épaisse et plus ou moins piquante. La spécialité de viande la plus connue et la plus populaire et le Lomo saltado, il s’agit d’un émincé de filet de bœuf servi avec des frites et des oignons. Rien de fou.

Le poisson est généralement préparé de manière simple, frit et servi avec du riz. Ils mangent énormément de truite ce que nous avons pu tester dans un restaurant gastronomique de Gaston Acurio, un régal !

Truite aux câpres

Plats végétariens 😋😋

A notre grande surprise il existe un nombre impressionnant de restaurants végétariens au Pérou. On y retrouve tous les plats typiques péruviens déclinés en version végétarienne. On a ainsi pu manger un Saltado de verduras ou une Papa rellena (pomme de terre farcie) sans viande. On doit vous dire que quelque fois ça nous a rassuré de ne pas manger de viande dans certains endroits, après notre passage à l’hôpital on est devenus un peu parano… Mais surtout c’est vraiment très bon et cela nous fait découvrir certains légumes locaux.

Pain et fromage 😋😋

Les péruviens sont a priori friands de pain puisqu’on a pu en trouver énormément un peu partout : marchés, supermarchés, boulangeries… Cela nous a beaucoup servi pour faire des sandwichs avec les fabuleux fromages andins pour le plus grand plaisir de Vincent.

Desserts 😋😋

On a trouvé de nombreux desserts au Pérou plus ou moins réussis et plus ou moins originaux.

On a ainsi découvert que le quinoa était très utilisé pour la confection de desserts. On l’utilise pour faire des muesli, des gâteaux, des crêpes… Et c’est plutôt très bon.

Pour les mauvaises surprises on a goûté la Mazamorra morada qui est une gelée réalisée à partir de maïs violet bouilli. C’est vraiment pas bon… On a par contre été séduit à Arequipa par la spécialité sucrée locale : le Queso helado, une glace au fromage, ou encore par les fameux gâteaux au chocolat de Chaqchao. Le chocolat est vraiment très très bon au Pérou !

Boissons 😋😋

En ce qui concerne les boissons alcoolisées on a découvert le Pisco qui est une eau-de-vie de vin produite au Pérou (et au Chili mais il ne faut pas le dire à un Péruvien). C’est assez fort lorsqu’on le boit comme ça mais dans un cocktail c’est vraiment bon. Le cocktail typique est le Pisco Sour mais ça ne nous tentait pas du tout avec le blanc d’œuf dedans donc on a passé notre tour. Comme dans tous les pays il y a également des bières locales. Vincent a beaucoup aimé la Cusqueña de la région de Cusco, bière blonde pas très forte mais qui a beaucoup de goût.

Pour les boissons non alcoolisées il y en a trois incontournables selon nous au Pérou :

  • Le Maté de coca qui est une infusion de feuilles de coca. On en sert partout et c’est principalement utilisé pour lutter contre le mal d’altitude. On n’a pas trop aimé, c’est hyper amer.
  • La Chicha morada qui est une boisson fabriquée à partir de maïs violet. C’est hyper bon, très rafraîchissant et vraiment différent de tout ce qu’on a pu goûter.
  • L’Inca Kola qui est la boisson gazeuse péruvienne. Avec sa couleur jaune fluo on avait un peu peur d’y goûter et on avait raison ! Cela a un goût de bonbon ou de médicament vraiment pas top. Bizarrement les Péruviens semblent plus apprécier cette boisson que le Coca-Cola.

8 réponses sur “Peruvian food”

  1. Me voilà spirituellement au Pérou grace à vous.
    Merciiiiiiiii vraiment.
    Vous êtes au top.
    Des gros gros bisous pluvieux 🙂

  2. En fait, ce n’est peut-être pas si étonnant que ça que la nourriture péruvienne atteigne des sommets (si je puis me permettre) : Kronk et ses fameuses gougères aux épinards avait su en son temps montrer la voie, non ?

  3. Ah tu vois je t’avais pas menti, c’est à la hauteur la bouffe au Pérou ! Trop faim avec toutes ces images. Et j’ajouterais que ça vaut vraiment le coup d’essayer le Pisco Sour, super frais, tu ne sens pas du tout le blanc d’oeuf.

Laisser un commentaire