Huacachina et Arequipa : Oasis is good!

Après la jungle Amazonienne nous descendons dans le Sud du Pérou pour continuer notre découverte du pays.

Première étape : Huacachina et ses dunes de sable

Il s’agit d’une oasis située à quelques kilomètres de la ville d’Ica entourée de dunes de sable gigantesques. C’est un changement radical de paysage pour nous et on doit avouer qu’on a été très surpris, on se croirait au Maroc !

En tout cas cette étape nous a fait du bien pour nous reposer un peu après la jungle. D’ailleurs désolés pour nos airs pas très frais mais après un bus de nuit c’était pas évident d’ouvrir les yeux 😂.

Une des activités les plus populaires de cette oasis est de faire un tour de buggy dans les dunes avec séance de sandboard en prime. Pour ceux qui ne connaissent pas, le buggy c’est un énorme quad muni d’un moteur de camion permettant de monter et descendre les dunes de sable à toute vitesse. C’est un peu comme les montagnes russes mais sans les loopings. Et le sandboard c’est de la luge sur les dunes avec une planche de snowboard. Si vous êtes comme Elsa et que vous avez le vertige cette dernière activité n’est pas pour vous ! On a adoré ce moment et le coucher de soleil sur les dunes a été la cerise sur le gâteau.

Deuxième étape : la ville d’Arequipa

Cette ville blanche située à une altitude de 2 335 m est une bonne étape pour s’acclimater progressivement à l’altitude.

Notre première expérience dans cette ville a malheureusement été l’hôpital. Après plusieurs jours à se sentir mal on a décidé d’aller voir un docteur. Direction donc une clinique de la ville dans laquelle nous avons réussi à expliquer nos symptômes en mélangeant l’espagnol et les gestes. Heureusement ils étaient hyper gentils et patients. Verdict : salmonellose, ce qui est apparemment courant chez les étrangers au Pérou. On nous a donné des sirops roses fluos (miam miam), une petite piqûre pour nous rebooster (Vincent a beaucoup apprécié), un peu de repos et nous revoilà sur pied ! Bon après ça (et même pendant) on a fait un petit régime riz blanc pendant quelques jours ce qui ne va pas nous aider pour notre article sur la nourriture… En tout cas on vous recommande la clinique Espíritu Santo dans le centre-ville.

La ville en elle même est très agréable et il est facile de la découvrir à pied. On vous conseille d’aller faire un tour au Mercado San Camilio qui permet de voir la diversité de pommes de terre et de céréales qu’il y a dans ce pays.

Arequipa est très réputée pour sa gastronomie et regorge de restaurants et de cafés très sympa et très bons. On en a testé quelques uns après notre régime riz blanc ce qui nous a fait du bien et nous a réconcilié avec la nourriture péruvienne ! Parmi nos coups de cœur le restaurant Chicha (tenu par le même chef que le restaurant gastronomique à Lima) qui nous a permis de goûter à certaines spécialités d’Arequipa. Un autre endroit à tomber par terre est la pâtisserie/chocolaterie Chaqchao où on a suivi un cours sur le chocolat ! On a été assez surpris mais le chocolat péruvien est très très bon (ça nous change de l’Asie) et le cours était très intéressant. On a appris les étapes de fabrication d’un chocolat, à reconnaître au goût un vrai chocolat (on est devenu des pros) et on a même fait nos propres créations avec des ingrédients typiquement péruviens : quinoa, kiwicha, feuilles de coca… A ne pas manquer !

On ne peut pas parler d’Arequipa sans parler du monastère Santa Catalina. Il s’agit d’un couvent bâti en 1579 pour les jeunes filles de familles généralement aisées. C’est immense, il s’agit d’une ville dans la ville avec des rues, des maisons, des places… Et les couleurs sont extraordinaires. On vous recommande vraiment de visiter cet endroit et même de prendre une visite guidée pour mieux comprendre l’histoire de ce lieu.

Troisième étape : le Canyon de Colca

Après nous être reposés à Arequipa nous voici partis à la découverte du Canyon de Colca et des environs. Ce canyon est le deuxième plus profond au monde (deux fois plus profond que le Grand Canyon) et on y trouve de nombreux villages et des cultures en terrasse. Nous avons passé trois jours à visiter plusieurs villages dont l’oasis de Sangalle qui se trouve en bas du canyon. La descente comme la montée pour atteindre cette oasis nous ont laissé quelques courbatures mais la découverte de cet endroit verdoyant enclavé dans le canyon en valait la peine !

Autre curiosité du canyon : Cruz del Condor où tous les matins une dizaine de condors font le show entre 7h et 9h. C’est assez spectaculaire à voir même si on a un peu lutté contre le froid.

Dans le village de Yanque nous avons pu également profiter de bains thermaux à la belle étoile et goûter pour la première fois à la viande d’alpaga. Le goût est vraiment particulier et différent de tout ce à quoi nous sommes habitués. Vincent qui est plus viande a beaucoup aimé. Il faut apparemment faire attention, certains restaurants servent de la viande de lama au lieu de l’alpaga qui est beaucoup moins tendre. On serait bien resté plus longtemps à Yanque, l’auberge où nous dormions était tenue par des gens très sympathiques, désireux de nous faire partager leur culture et leur gastronomie. Mais il a malheureusement fallu repartir, Cusco et le Macchu Picchu nous attendent !

Pour l’anecdote : petite frayeur en revenant du canyon où on avait Michael Schumacher comme conducteur de bus… On s’en serait bien passé, on a un peu serré les fesses en passant à côté des précipices mais on est arrivés vivants. Une chose est sûre on ne reprendra plus cette compagnie de bus !

5 réponses sur “Huacachina et Arequipa : Oasis is good!”

  1. Malgré vos soucis gastriques vous avez pu en profiter et découvrir encore des paysage incroyables et des populations accueillantes
    On attend avec impatience la suite des aventures de Fantômette et Tintin au Machu Pichu !

  2. Encore, encore, encore….. Lol.
    Merci pour tant de partages.

    On voyage en même temps que vous.

    Au plaisir de vous lire vite.

  3. Vous nous faites découvrir un Pérou que nous ne connaissons pas d’une variété dont on n’avait pas idée. On a envie d’y retourner . Bon Machu Pichu mais vous risquez de ne pas être seuls.
    Bien affcectuesement

    Denis et Genviève

Laisser un commentaire