Cusco, sa vallée sacrée et ses montagnes impitoyables

Dernière étape de notre périple au Pérou : Cusco et sa région. Depuis l’inscription du Macchu Picchu au patrimoine de l’Unesco en 1983 et plus encore après son classement en tant que l’une des sept nouvelles merveilles du monde en 2007 la région a du faire face à une explosion du tourisme. Ils ont donc cherché à développer l’offre dans la région et ont réhabilité de nombreux sites incas jusque là délaissés. On trouve de tout et pour tout le monde : des sports extrêmes, des visites de sites incas, des balades plus tranquilles… Il y a tellement à faire et nous nous y sentions tellement bien que nous avons décidé d’y rester une dizaine de jours.

La ville de Cusco

Cusco est l’ancienne capitale des Incas d’où la présence de nombreuses ruines aux alentours. Il reste d’ailleurs quelques fondations Incas dans la ville sur lesquelles ont été construits de nouveaux bâtiments.

Cette ville est située à une altitude de plus de  3 000 mètres de quoi être essoufflé rapidement lorsqu’on parcourt les rues en pente. 😀 On a vraiment eu un coup de cœur pour cette ville qui a un charme fou. Les rues sont magnifiques, majoritairement blanches avec des portes et des balcons colorés, on se croirait dans un village méditerranéen !

La ville est certes très touristique mais en s’éloignant un peu de la place centrale on arrive à trouver des rues plus tranquilles. On a beaucoup aimé également les miradors qui montrent l’étendue de la ville, les marchés ou encore le musée du chocolat (si vous allez à Arequipa préférez Chaqchao pour acheter du chocolat c’est beaucoup moins cher et meilleur).

Avant de visiter le Macchu Picchu on vous recommande d’aller au musée du Macchu Picchu qui se trouve près de la place centrale de la ville. Il retrace la découverte du site mais également les fouilles réalisées par l’université de Yale. Le musée est vraiment très bien fait, on y apprend beaucoup de choses et le lieu magnifique.

Les Rainbow Mountains

On avait entendu parler des Rainbow Mountains au Pérou et après avoir vu quelques photos sur internet cela nous a vraiment donné envie. Pour y aller par nous mêmes c’était un peu galère donc pour une fois, on a préféré passer par une agence dont la formule comprend le transport, les repas et un guide muni d’une bouteille d’oxygène pour ceux qui souffrent du mal d’altitude. Départ donc à 3h30 du matin dans un bus énorme sur une route totalement pourrie au bord du précipice. Heureusement cette fois-ci on avait un bon chauffeur sinon c’était le ravin direct.

Pour arriver aux montagnes arc-en-ciel il faut le mériter ! On marche pendant 2h30 à une altitude de plus de 4 000 mètres (départ à 4 400 m et arrivée à plus de 5 000 m).  On a essayé de contrer les effets de l’altitude en mangeant des bonbons à la feuille de coca pendant notre ascension. On n’a pas eu vraiment de soucis même si Elsa a cru que ses poumons allaient exploser vers la fin. En tout cas c’est très très physique, principalement à cause des effets de l’altitude sur la respiration, et tout le monde n’est pas en capacité de le faire – ce que les agences ne mentionnent pas forcément. Il est possible de louer des chevaux à tout moment pour monter. Chaque cheval est accompagné d’un Péruvien hyper dynamique qui marche et qui court partout, c’est assez impressionnant de voir la différence d’énergie entre nous et eux à cette altitude.

En arrivant en haut on a été amplement récompensés de tous nos efforts : c’est tout simplement magnifique ! C’est exactement comme sur les photos, on voit très clairement les strates de couleurs. Pour la petite histoire, cette merveille a été découverte il y a une dizaine d’années seulement suite à la fonte des neiges du fait du changement climatique.

Le Macchu Picchu : entre galères et émerveillement

On l’attendait, vous l’attendiez, tout le monde l’attendait : voila enfin arrivée le moment du Macchu Picchu !

Alors déjà il faut s’y rendre et ce n’est pas forcément une partie de plaisir : soit vous êtes riches et là aucun souci vous prenez le train depuis Cusco c’est direct et hyper confo, soit vous avez un budget comme nous et là c’est galère et compagnie. En gros pour les radins la meilleure option c’est de prendre un mini-van ou plutôt le “vomito-bus” qui dure 6h30 et qui met à rude épreuve notre estomac et nos nerfs à cause de la route hyper escarpée et pas très stable… Après ces 6h30 d’enfer ce n’est toutefois pas fini puisqu’il faut marcher 2h30 dans la jungle le long du chemin de fer où des trains passent fréquemment (vous pouvez également prendre le train sur cette dernière portion si vous ne voulez pas marcher). En vrai ce n’est pas si l’horreur que ça mais bon il faut vraiment être motivés ou avoir un budget serré pour faire tout ça ! Si vous avez les sous et peu de temps on vous recommande vivement le train.

En fin de journée on arrive à Aguas Calientes, ville touristique au pied de la colline du Macchu Picchu. Il y a vingt ans cette ville n’existait absolument pas, elle regroupe aujourd’hui un nombre impressionnant d’hôtels et de restaurants. Elle n’a pas vraiment de charme et fait penser à une station de ski c’est assez drôle.

Pour monter visiter le Macchu Picchu également deux options : pour les riches il y a un bus qui vous emmène jusqu’au site et pour les ploucs comme nous c’est réveil à 4h du matin pour monter pendant 1h les marches interminables dans une jungle humide. Bon c’est assez marrant à faire même si c’est physique quand même.

Arrivés en haut on était quand même assez excités d’être sur place et surtout d’être parmi les premiers sur le site. Mais loose intégrale : vent, averses, orages… On a eu la totale ! Pendant deux heures on a essayé de se réfugier sous de minuscules arbres, c’était un moment assez compliqué. Voila ce qu’on voyait à ce moment là :

On était un peu déprimés mais au fur et à mesure ça s’est éclairci et on a pu voir la splendeur du site. Malgré nos affaires complètement trempées, le froid, le vent… on a quand même été séduit, c’est tout simplement incroyable. Cela nous a fait oublier toutes nos galères pendant quelques heures, le temps de faire le tour. Finalement nos photos pleines de nuages donnent un certain style (oui on essaye de se rassurer comme on peut…). 😁

La vallée sacrée

Autour de Cusco il existe de nombreux sites incas qu’il est possible de visiter à la journée ou sur plusieurs jours si on veut prendre son temps. On a décidé d’aller un peu se balader dans la vallée sacrée par nos propres moyens (possibilité de le faire avec une agence sur la journée). Au final c’est assez simple de se déplacer, il suffit d’avoir un peu de patience et de négocier les taxis. On vous recommande de prendre les collectivos pour vous déplacer, il s’agit de mini-van assurant les liaisons entre les villages et qui partent uniquement quand ils sont pleins. On pensait que cela allait mettre des heures pour que le mini-van se remplisse (on se tasse à 11 dedans quand même) mais au final même dans les endroits complètement paumés on a attendu au max 15 min et ça ne coûte presque rien, le bon plan quoi !

  • Première étape : le site de Moray et les Salineras de Maras

Moray est constitué d’anciennes terrasses agricoles incas au système ingénieux. Leur forme particulière permettait de créer des microclimats et par exemple de faire pousser des produits tropicaux pendant toute l’année. C’est assez sympa à voir et peu touristique.

Étonnamment on peut trouver des salines en terrasses au milieu de la cordillère des Andes. C’est hyper impressionnant de voir tous ses bassins de sels cristallisés taillés sur le flanc de la colline. Encore une fois on rencontre des paysages au Pérou qu’on ne pensait pas voir.

  • Deuxième étape : Ollantaytambo

Il s’agit de l’unique ville péruvienne à avoir gardé son plan inca initial. On retrouve beaucoup de fondations incas mais également les systèmes d’origine d’évacuation des eaux. Cette ville a beaucoup de charme malgré toutes les boutiques et restaurants touristiques présents (ville étape du Macchu Picchu oblige). On ne l’a pas fait mais on pense que ça vaut le coup de rester une nuit sur place.

La forteresse qui domine la ville est vraiment sympa à visiter (de préférence le matin quand il y a du soleil). C’est magnifique et permet d’avoir des points de vue très beau sur les vallées aux alentours.

  • Troisième étape : Pisac

La ville en elle même n’est pas très intéressante même si les rues avec les systèmes d’évacuation d’eau sont assez jolies. On a dormi là-bas pour pouvoir monter aux ruines les premiers avant les bus touristiques venant de Cusco.

Les ruines de Pisac sont immenses et très agréables. On vous conseille de monter en taxi et de redescendre à pied pour pouvoir profiter de tous les endroits du site et surtout du temple du soleil et de la lune qui sont tout simplement magnifiques.

Le Pérou c’est malheureusement fini direction la Bolivie. On a vraiment beaucoup aimé ce pays et il est difficile pour nous de le quitter.

12 réponses sur “Cusco, sa vallée sacrée et ses montagnes impitoyables”

  1. Epoustouflant, incroyable, amazing les mots me manquent, on est avec vous et vous nous faites bien passer vos joies vos émotions et vos galères continuez comme ça.

  2. C’est vari que le Pérou c’est vraiment attachant. Mais la Bolivie, c’est vraiment bien aussi en plus rude (climat et culture Aymara). Le lac Titikaka est plus beau du coté bolivien et il ne faut rater le Salar de Uyuni

    1. On était tristes de quitter le Pérou mais notre début en Bolivie est très prometteur! Merci encore pour tout et on espère vous revoir

  3. C’est bon de revoir cette sacrée Vallée sacrée et la merveilleuse ville de Cuzco, je vais avoir des images plein la nuit.

  4. et la ptite vidéo du Pérou??? Bon OK je suis un peu exigeante! J’aime assez le Machu picchu sous les nuages 🙂 bisous a tous les 2

  5. on a les photos ensoleillées du machu pichu sous le soleil, levés très tôt mais montée en bus… votre trip commenté, nous rappelle de bon souvenirs, c génial… merci à vous. bises.

  6. Haha le vomito bus pour aller à hydroelectrica, je l’ai vécu pareil 🙂 trop chouette de lire vos articles en rentrant de nos toutes petites deux semaines là bas, ça replonge dans l’ambiance direct ça fait trop plaisir!! gros bisous à vous deux 🙂 Doro et Bast

  7. Ca donne envie d’aller visiter le Pérou!! Il y a des sites naturels magnifiques!!
    par contre je n’arrive pas à voir votre photo du MachuPichu sous la pluie, je suis déçue 😛

Laisser un commentaire