Copacabana, Titicaca et La Paz : toujours plus haut

On arrive déjà dans notre avant dernier pays. C’est hallucinant comme le temps passe vite, on a encore l’impression d’être au début de notre voyage !

On passe donc la frontière terrestre entre le Pérou et la Bolivie en longeant le lac Titicaca que nous allons découvrir côté bolivien. Aucun soucis à la frontière, cela nous fait même bizarre de passer aussi facilement la douane.

On a été très bien entourés pour nos premiers pas en Bolivie puisqu’on a retrouvé par hasard des amis de France venus en vacances (Dorothée et Bastien, comme quoi le monde est vraiment petit !) et on a rencontré deux français très sympas venus visiter pendant 3 mois l’Amérique du Sud (Kim et Pierre). On a passé de très bons moments avec eux !

Première destination : Copacabana et Isla del Sol

Copacabana bolivien ne ressemble absolument pas  à son homologue brésilien (enfin d’après les photos on vous reconfirmera cela dans quelques semaines 😉). Il s’agit d’une ville assez déprimante remplie de boutiques et de restaurants vides. Les seules attractions de la ville sont sa cathédrale, son mirador où on a une magnifique vue sur le lac Titicaca et la proximité avec Isla del Sol qui se situe en face à 1h30 en bateau.

Le lac Titicaca est le plus  haut lac navigable du monde (3 812 m), il se trouve à cheval entre le Pérou et la Bolivie. Il est tellement grand qu’on se croirait à la mer. Côté bolivien se trouve la plus grande île du lac : Isla del Sol qui est sujette à des conflits depuis 18 mois entraînant la fermeture du Nord de l’île aux touristes. Cette situation a provoqué une baisse considérable du tourisme sur l’île mais également et surtout à Copacabana, ce qui explique son aspect un peu déprimant. On n’a donc pu visiter que le Sud de l’île qui présente des paysages assez magnifiques, on a pu profiter des différents points de vue et de sa tranquillité.

Deuxième destination : La Paz

On part ensuite direction La Paz pour découvrir cette capitale qui est la plus haute du monde (entre 3 020 et 4 000 m d’altitude). Il faut vraiment être très motivés pour visiter cette ville étant donné le nombre de rues en pente, c’est simple on est essoufflés en permanence. Heureusement il y a six lignes de téléphérique qui nous ont permis d’aller voir les miradors sans trop cracher nos poumons !

On a beaucoup aimé cette ville (ce qui n’était pas gagné d’avance vu les commentaires de certains voyageurs). On s’est senti vraiment à l’aise dans les quartiers de la ville qui ont tous un charme différents : street art, bâtiments coloniaux, miradors, … Vous remarquerez l’horloge sur la première photo qui tourne à l’envers en signe de protestation contre la domination des pays de l’hémisphère Nord.

Il existe un marché des sorcières à La Paz où on peut trouver toutes sortes de potions et de remèdes pour tout et n’importe quoi. On peut acheter également des fœtus de lamas censés porter chance une fois enterrés dans son jardin, c’est vraiment dommage qu’on vive en appartement 😉 !

 

On a également eu la chance de tomber sur un Airbnb tenu par une famille incroyable, on s’est tout de suite senti chez nous. Un des fils de la famille âgé seulement de 17 ans est cuisinier dans un formidable restaurant bolivien (oui à notre grand étonnement ça existe !) : Popular Cocina Boliviana. Nous vous recommandons vivement cet endroit qui nous a réconcilié avec la nourriture bolivienne que nous ne trouvions pour l’instant pas terrible (on avait d’ailleurs un peu peur pour l’article nourriture). On y est retournés presque tous les jours tellement on a aimé le lieu et la cuisine !

Une curiosité de La Paz : les matchs de catch de cholitas. Les cholitas sont des femmes portant l’habit traditionnelle Aymara/Quechua : une jupe bouffante, un chapeau en feutre haut de forme et une cape. Ces matchs de catch ont été mis en place à l’époque comme une action contre les violences conjugales, les cholitas voulant montrer qu’elles étaient fortes et pouvaient affronter les hommes. Maintenant c’est devenu plus un divertissement qu’autre chose. En tout cas c’est hyper impressionnant et à mourir de rire. Mieux vaut ne pas se mettre une cholita à dos !

On continue notre découverte de la Bolivie avec Potosi et le salar d’Uyuni !

3 réponses sur “Copacabana, Titicaca et La Paz : toujours plus haut”

Laisser un commentaire