“Chúc mừng năm mới” à Hanoi

Après avoir visité une partie du Sud du Vietnam c’est l’heure des retrouvailles avec la famille Bauchard à Hanoï. On est arrivés dans cette ville le premier jour du Têt (nouvel an lunaire) par avion – on a voulu éviter les 36 heures de bus pour faire Saïgon – Hanoï …

Avant de vous parler d’Hanoï il faut qu’on vous explique un peu plus ce qu’est le Têt pour que vous compreniez dans quelles circonstances nous avons visité cette ville.

Le Têt

Les Vietnamiens respectent le calendrier lunaire et en particulier le nouvel an lunaire. Chaque année lunaire correspond à un animal, on a donc quitté l’année du coq pour commencer l’année du chien le 15 février 2018. “Bonne année” se dit  “Chúc mừng năm mới” en vietnamien, on maîtrise à fond cette phrase après avoir passé plusieurs soirées à trinquer avec de l’alcool de riz.

Cette fête est très importante, tous les Vietnamiens rentrent dans leur famille pour partager ce moment avec famille et amis – c’est un peu comme Noël pour nous. Cinq jours fériés sont respectés dans tout le pays à ce moment là, les magasins et restaurants sont presque tous fermés, le pays est complètement au ralenti.

Lors de cette période chaque famille achète un arbre fruitier généralement en fleurs où sont rajoutées des décorations rouges et dorées. Les villes sont également très bien décorées et on peut trouver de très nombreux marchés aux fleurs pour que les Vietnamiens puissent décorer leur maison avant le Têt. Beaucoup de manifestations sont également présentes dans les rues pour notre plus grande joie : spectacle de danse, marché de nuit spécial Têt…

En ce qui concerne la nourriture, les Vietnamiens confectionnent ou achètent  une spécialité pour cette occasion : il s’agit du gâteau du Têt composé de riz, de haricots et de porc cuits dans une feuille de bananier.

Beaucoup de coutumes ou croyances doivent être respectées les premiers jours de l’année lunaire, quelques exemples :

  • Le soir du réveillon les esprits sont conviés à manger avec les vivants en plaçant un temple rempli de nourriture sur le pas de la porte. Le culte des anciens est d’ailleurs très important au Vietnam, dans chaque maison on trouve un temple où les photos des personnes décédées et des offrandes sont placées tout au long de l’année.
  • Des vêtements en carton et des faux billets sont brûlés pour que les anciens puissent dans l’au delà avoir une vie meilleure.
  • Il est important d’aller prier aux temples les premiers jours de l’année lunaire afin de demander aux esprits de passer une bonne année pour soi et mais aussi pour ses proches.
  • Il est important que la première personne franchissant le pas de la porte le premier jour de l’année lunaire soit riche et en bonne santé de manière à ne pas porter malheur à la maison et à ses occupants.

On est donc arrivés à Hanoï le dernier jour de l’année lunaire, juste à temps pour voir le feu d’artifice. Seulement 20% des personnes habitant cette ville sont véritablement d’origine hanoïenne, autrement dit la grande majorité de la population de la ville était rentrée dans sa famille pour le Têt. Autant dire que les rues étaient désertes. C’était assez marrant de se trouver dans une ville “morte”, où tout était au ralenti. Tout cela pour vous dire que notre ressenti et nos photos de cette ville ne reflètent pas du tout l’ambiance habituelle.

Hanoï

C’est la capitale et la deuxième plus grande ville du pays. Elle est divisée en plusieurs quartiers très différents les uns des autres où il est agréable de se promener – surtout quand il n’y a pas une horde de scooters dans les rues. Les Vietnamiens sont fans de ce moyen de transport, dans la ville d’Hanoï par exemple on recense 5 millions de scooters pour 7 millions d’habitants, de quoi encombrer les rues…

Grâce au Têt on a pu se balader dans une ville presque fantôme où la circulation n’était pas trop insoutenable On a assisté au réveil de Hanoï au fur et à mesure de notre séjour. Dans les derniers jours, le flux était impressionnant et traverser une rue relevait de l’exploit.

C’est dans cette ville qu’on a retrouvé la famille Bauchard et leur énorme valise remplie de nourriture française. On était très contents de les revoir et de leur faire découvrir une partie de l’Asie qu’ils visitent pour la première fois. On a également beaucoup apprécié toute la nourriture et l’ordinateur bien sûr qui nous a sauvé pour la poursuite du blog. Au menu : vin, champagne, foie gras, fromages, chocolat… Le paradis ! On a même réussi à faire une croziflette à Hanoï, qui dit mieux ?

Les Bauchard ont l’air d’apprécier ce début de voyage au Vietnam : moto taxi, restaurant gastronomique… De quoi les rendre heureux !

Les endroits à ne pas manquer à Hanoï :

  • Le quartier des 36 corporations où on retrouve un méandre de routes sinueuses et étroites. Dans chaque rue une corporation de métier est représentée, il y a donc par exemple la rue du café, la rue des échelles en bambou, la rue de la bière, la rue de la soie … C’est assez drôle à voir et assez pratique pour faire son shopping même si aujourd’hui cette organisation n’est plus scrupuleusement respectée et on peut trouver un peu de tout partout.
  • Les lacs qui sont très agréables et bien présents dans la vie des Hanoïens. Si vous ne devez en voir qu’un privilégiez le lac de Hoan Kiem qui est comme un poumon vert dans cette ville assez polluée et où de nombreux Vietnamiens se promènent et se prennent en photo – surtout le week-end où les rues environnantes sont piétonnes.
  • En plein milieu de Hanoï on peut trouver des rails de chemin de fer longeant littéralement des habitations – les trains y circulent à une vitesse de 30 km/h. C’est hyper impressionnant de voir toutes ses maisons donnant sur les rails et de voir comment les habitants les ont intégrés à leur mode de vie. Ils vivent sur les rails et se poussent dès qu’un train est à l’approche.
  • Il y a de nombreux musées à Hanoï, on en a fait certains et on aurait aimé en faire d’autres mais à cause du Têt ils étaient fermés. On vous recommande en tout cas le musée ethnographique du Vietnam qui présente d’une façon très ludique les ethnies minoritaires du pays. On voit ainsi leurs modes de vie, leurs coutumes et leurs habitations. Les différentes ethnies ont d’ailleurs construits dans le jardin du musée les maisons typiques dans lesquelles ils vivent. On a également visité entre autre la prison de Hoa Lo et le musée de l’histoire qui sont intéressants pour comprendre le pays.
  • On retrouve dans tout Hanoï des bâtiments et des maisons coloniaux qui donnent un cachet à la ville. Les bâtiments les plus marquants sont l’opéra qui est une copie de l’opéra Garnier de Paris et le palais présidentiel où habitait l’ancien gouverneur du Vietnam pendant la colonisation française. Vous pouvez également voir le Mausolée d’Ho Chi Minh, énorme bâtiment à la gloire du fondateur du parti communiste vietnamien.

3 réponses sur ““Chúc mừng năm mới” à Hanoi”

  1. Hyper bien votre article! Je vais le transférer à tous mes contacts qui me demandent ce que c’est que le tet:).ou en êtes vous? On revient de cat ba, c’était génial! On descend aujourd’hui sur Danang. Grosses bises

Laisser un commentaire