Champasak, le Plateau des Bolovens et les 4 000 îles

On descend donc en bus de nuit vers Paksé pour découvrir le Plateau des Bolovens. Nos 3 amis français restent à Thakhek, ils ont un peu plus de temps que nous pour visiter le Laos.

Vous l’aurez compris, les transports au Laos c’est à chaque fois tout un poème et celui là ne fait pas exception. On a eu droit à de la musique pop Laotienne à fond pendant tout le trajet (on vous rappelle que c’était un bus de nuit) – c’est comme si vous écoutiez les 2Be3 pendant votre sommeil, le top quoi… Pour ajouter un peu de fun à notre voyage,  notre bus est tombé en panne à 4h du matin au milieu de nulle part, comment vous dire que c’était assez compliqué de comprendre les Laotiens qui ne parlaient pas un mot d’anglais nous expliquer à cette heure matinale qu’il fallait qu’on change de bus ! Bref on est arrivés pas très frais à Paksé… 😅

Notre premier moto-trip de 3 jours sur la Boucle de Thakhek nous a tellement plu et on n’avait pas encore assez mal aux fesses qu’on a décidé d’en refaire un. C’est donc reparti pour 4 jours de moto à la plus grande joie de Vincent pour visiter les environs de Paksé.

Champasak et le Vat Phou

Champasak c’est un village très calme le long du Mékong entouré par des rizières où le temps semble s’arrêter. On a beaucoup aimé cet endroit très reposant.

Dans les environs, on a pu visiter le temple Vat Phou construit par les Khmers et maintenant lieu de culte bouddhiste. C’est un site assez majestueux, préservé et qui offre une vue imprenable sur la province de Champasak.

Le lendemain départ pour le plateau des Bolovens, on a testé sur la route le ferry-moto. Pour traverser le Mékong les Laotiens entassent motos, poules et canards sur une embarcation assez sommaire : des planches posées sur deux long-tail boat. C’était pas très rassurant avec notre moto de location mais finalement assez pratique !

Le Plateau des Bolovens

Ce plateau situé à une altitude moyenne de 1 000 mètres est un endroit prisé par les touristes. Ce qu’on retient de cette région :

  • Il y a une multitude de cascades du fait des nombreuses rivières présentes sur le plateau.
  • L’agriculture est omniprésente dans cette région : café, thé, riz, manioc… On est d’ailleurs tombés pendant la saison de la récolte du manioc et du café, on pouvait voir devant la majorité des maisons les graines et les racines en train de sécher au soleil.
  • On a rencontré deux personnalités de la région qui nous ont permis de découvrir un peu plus la culture du pays :
    • Mr Hook fait partie d’une ethnie animiste – les Katu. Animiste signifie qu’ils croient aux esprits présents dans les être humains mais également dans les objets, la nature… Il nous a expliqué le mode de fonctionnement de son village et les croyances de son peuple tout cela de manière respectueuse et intéressante. Grâce à sa connaissance des plantes il a également guéri Vincent d’une petite brûlure avec la sève d’un arbre.  Cette rencontre a été une petite claque, et nous fait nous questionner sur notre mode de vie…
    • Mr Vieng est une encyclopédie vivante du café. Il nous a appris les différentes sortes de café, comment les cultiver, les traiter… On sait tout maintenant, on a même emporté quelques graines pour les faire pousser en France… Affaire à suivre 🙂 Il nous a également fait goûter aux fourmis rouges et c’est finalement assez bon – ça a un goût de citron !  La recette? Vous prenez une feuille pleine de fourmis rouges, vous la broyez dans votre main et vous pouvez ensuite déguster les fourmis à moitié vivante – un délice !
  • Comme sur la Boucle de Thakhek on a dû slalomer entre les animaux et les culs de poule. Et on a à nouveau eu la joie de répondre à tous les sourires et bonjours des enfants croisés sur la route !
  • On a découvert le meilleur et le plus gros banana pancake du pays, un vrai régal😋 !

  • La baignade des éléphants à Tad Lo qu’on a pu voir matin et soir pour satisfaire la passion d’Elsa.

On a retrouvé au cours de cette étape Marie-Noëlle et Jean-Louis – de la famille de Vincent – avec qui nous sommes descendus encore et toujours plus au Sud du Laos vers les 4 000 îles.

Petite anecdote concernant le road trip : en bon français radins que nous sommes nous voulions rendre la moto avant 8h du matin le dernier jour pour ne pas payer la journée.😏  Nous voici donc partis à 5h30 pour réaliser tranquillement les 90 km qu’il nous restait jusqu’à Paksé. C’était sans compter sur l’énorme camion qui avait eu la bonne idée une heure avant de passer sur un pont minuscule et de le plier sous son poids…. On s’est donc retrouvés comme des cons à 6h du matin devant le pont infranchissable entourés de Laotiens en pyjama qui rigolaient… Aucune route alternative possible nous avons donc dû faire demi-tour et parcourir 116 km supplémentaires pour arriver à notre loueur de moto… La loose absolue … Bon le loueur a été sympa, comme on lui a rapporté l’info pour ses autres clients il ne nous a pas fait payer la journée. 💲💲

Les 4 000 îles

Après tous ces voyages à moto et ces visites on s’est dit qu’on avait bien mérité un peu de repos et quoi de mieux que la région des 4 000 îles pour ne rien faire ? A la frontière avec le Cambodge se trouvent un nombre important d’îles (peut être pas 4 000, ils doivent être un peu marseillais sur les bords 🙂 ).

On s’est donc posé sur l’île de Khône pendant 4 jours. On en a profité pour tester les hamacs à fond et nous mettre à jour dans les articles sur le Laos.

Notre seul effort a été de parcourir les îles de Don Det et Don Khône à vélo : cascade, rizières, buffles… Le paradis quoi !

Comme on sait que vous aimez bien les vidéos on vous a fait un montage sur le Plateau des Bolovens et les 4000 îles avec en bonus la baignade d’un éléphant et notre dégustation de fourmis rouges. 😋

On part ensuite pour le Cambodge, on espère ne pas trop se faire racketter à la frontière, une spécialité apparemment…

7 réponses sur “Champasak, le Plateau des Bolovens et les 4 000 îles”

  1. C’est sympa d’avoir pensé aux vieux pour le choix de la musique : Lavilliers, Easy rider, au moins on peut suivre. Moi aussi je veux aller au boulot sur le dos de Babar, c’est mon rêve. Mais
    t’en as pas marre de ton T-shirt turquoise Elsa ? parce si t’es à sec, on peut t’en envoyer un hein, ou le faire apporter par Maman

    PS : topo 1 (Mexique) en voie d’achèvement…

    1. Tu sais ma vie est dure, un seul tee shirt et plus qu une culotte… 😜 t inquiètes maman bauchard a prévu une valise de survie pour moi et je crois qu elle y met tout ce qui lui tombe sous la main 😂 merci pour le topo c est top!

  2. Euh…… A propos des marseillais et les 4000 îles….
    Grande protestation. Non mais oh… Lol.
    Bande de parisiens.
    Laissez nous tranquille….
    Attention ⚠ à vos dérapages 😂

  3. Les 4000 îles… ça me rappelle notre expérience avec les thousand islands Zazou 😀 heureusement que c’était mieux cette fois-ci!!!

Laisser un commentaire